• D'acc

     Ces derniers temps, je me suis mise à utiliser D'acc dans mes messages. D'acc, ça veut dire : ouais, je vois ce que tu veux dire. Je suis d'accord avec toi. Je note l'information. Je n'ai rien à ajouter.

     D'acc c'est un peu court quand même comme mot, d'ailleurs ça n'en est qu'un demi : et sa brièveté a un petit côté je-m'en-foutiste. (Il y a quelques années, quelqu'un que je connaissais s'était offusqué parce qu'un ami avait répondu dekdek à un de ses pavés lyriques. L'indécence me fait encore sourire.)

     À chaque fois que je l'écris, je m'agace : je me dis que j'ai l'air de m'en battre la race, pire qu'un smiley ; alors qu'en vérité, je ne l'écris jamais qu'avec des personnes dont je ne me fous pas du tout, et que personne ne s'est jamais plaint de mes d'acc, au demeurant. Mais voilà, j'ai beau le remarquer chaque fois que je l'écris, et m'insupporter moi-même à l'écrire, je continue de l'utiliser, c'est plus fort que moi.

     (C'est la même chose avec janr à la place de genre à l'écrit, t'sais et frère – qui s'impose alors même que tout le reste de mon expression n'a jamais été aussi peu genré – à l'oral. Et puis tout un tas de mots qui ne se répètent pas, mais ça c'est trop viscéral, j'ai renoncé à les éliminer.)

     D'acc. Je crois que mon propre langage est en train de prendre le contrôle de ma personne. Oskour, quoi.

    « AllumettesSélection d'articles »

  • Commentaires

    1
    Mardi 25 Mai à 17:30

    baaah ça dépend du point de vue !

    Perso j'le dis de temps en temps, mais mes amies ne me disent pas que ça les gêne donc bon x)

     

      • Vendredi 28 Mai à 01:30

        Ah non mais c'est clairement mon interprétation de mon propre d'acc, tout est dans ma tête. :-) Mais quand même, être accro à un mot que je n'aime pas utiliser, cette ironie !

    2
    Dimanche 30 Mai à 19:26

    OUI. je comprends, ça m'arrive tous les mois avec un nouveau mot.

    en moment je ne peux pas m'empêcher d'écrire "pitié", mais comme pour dire que je rigole... comme dire "sa chute est tellement drôle pitiééé"

    ou à cause de twitter, je rajoute -ent à la fin des moments, pour imiter un accent un peu snob. et les gens pensent que je sais pas écrire des mots basiques, du style quoient, je croient pas

    c'est dur de lutter contre ses propres tics de langages ahah

      • Dimanche 30 Mai à 20:10

        OMG mais "koient" ça a l'air tellement dégueulasse et régressif et délicieusement addictif à la fois, je ne l'utilise pas parce que je sais que si je commence je ne m'arrêterai jamais. JE LE SAIS. JE REFUSE DE TOMBER DANS LE PIÈGE.

        En fait, plus un mot est insupportable, et plus on s'attache à lui, c'est terrible. C'est un peu, genre... Comme la junk food ? Ou les chats ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :