• Du destin des planètes

     C'est en 2005 qu'on fit les premières observations de la planète naine Éris, que vous ne connaissez peut-être pas parce qu'elle a le tort de n'être qu'une planète naine (autrement dit, elle n'en impose pas assez pour être seule sur son orbite, donc ce n'est pas une vraie planète... On dit que la taille ne compte pas, mais quand même). Branle-bras de combat chez les astrophysiciens qui ont beau avoir la tête dans les étoiles, mais sont bien conscients qu'on ne peut pas demander aux petits écoliers d'apprendre les noms de centaines de planètes : or, cette découverte amène à penser qu'il y a des centaines d'autres objets de taille semblable dans le Système Solaire, qu'on devrait alors aussi qualifier de planètes, justice oblige (Éris étant plus grande que Pluton).

     C'est ainsi que surgit, par surprise, la question suivante, lors d'un congrès de l'Union Internationale d'Astrophysique à Prague : qu'est-ce qu'une planète ? Et, allant avec cette question de définition, celle-là : Pluton est-elle encore une planète ? (Pluton n'a pas cessé d'être une planète : elle ne l'a jamais été. La définition étant pensée pour être intemporelle, elle vaut rétrospectivement. Aussi la phrase « Pluton était une planète » est fausse, il faut penser « Pluton était considérée comme une planète ».)

     Comme on sait, la question affola beaucoup les gens qui avaient appris qu'il y avait neuf planètes et se rendaient compte que désormais c'était huit, et les Américains, dont Pluton était la seule planète dont ils pouvaient se targuer de la découverte. Ce qui n'empêcha pas la sentence de tomber : huit planètes, et Pluton, Éris et tous leurs semblables seraient des avortons de planètes planètes naines, mais n'auraient pas le statut de vraie planète (toutes mes condoléances pour les fervents défenseurs de l'amendement 13b).

     Pauvre Pluton, pas vrai ? Rejetée au fin fond des ténèbres du Système Solaire, exclue du cercle des dieux... Eh, attendez. Ça ne vous dit rien ? Pluton, ou pluton plutôt Hadès dans la mythologie grecque, alias le dieu qui doit rester aux Enfers et par conséquent est rejeté du Cercle des Olympiens. Drôle de coïncidence...

     Si vous êtes curieux, vous pouvez aussi chercher l'histoire d'Éris dans la mythologie grecque. Vous trouverez alors que c'était la Déesse de la Discorde qui causa même la guerre de Troie. Tiens, tiens... Les noms augurent parfois bien des choses.


  • Commentaires

    1
    Mardi 26 Septembre à 19:59

    Ah! Bien fait pour vous bande les Yankees, c'est un truc de moins dont vous pouvez vous vanter!

    Pauvre Pluton tout de même, moi ça a bouleversé les moyens mémo-techniques que j'avais appris en primaire.
    #PrayForPluto

      • Samedi 30 Septembre à 12:43
        À l'époque, on avait inauguré des affiches, badges & co clamant "Save Pluto", je crois...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :