• « T'inquiète ! »

     

     Parmi l'une des évolutions plaisantes du langages, il y a celle de l'expression ne t'inquiète pas, qui était même à la base ne t'inquiète, puisque la négation était exprimée avec la particule ne.

     Evidemment, par la suite, à cette particule s'est ajouté le pas, pour marquer encore la négation, ce qui a donc donné ne t'inquiète pas ; mais comme plus on parle et plus on a tendance à supprimer ce qui est inutile (pensez au s d'hôpital qui a été mangé par l'oralité, quand l'hospitalité a gardé le sien, parce qu'il s'agit d'un mot moins courant...), notre ne t'inquiète pas s'est vite transformé en t'inquiète pas (le ne finira un jour par (n')être plus qu'un lointain souvenir, pauvre de lui).

     Puis, par évolution encore, souci de rapidité (la langue adore faire des raccourcis), le pas a disparu, si bien que maintenant on ne dit plus que t'inquiète !. Finalement, il n'y a plus aucune trace de négation*, ce qui fait que notre T'inquiète actuel signifie en réalité littéralement : inquiète-toi !

     

     Cet exemple de l'évolution de la langue me fait toujours sourire, quand j'y pense, ou quand je l'entends. Mais pour autant, je ne m'inquiète pas...

     

    * Bon, en fait, avec un impératif dont le COD est un pronom, le pronom est après le verbe en cas de proposition positive (inquiète-toi, le toi est après le verbe), et avant le verbe en cas de proposition négative (ne t'inquiète pas, le t' est avant le verbe). Donc on peut considérer que l'ordre des mots de la proposition constitue une trace de cette négation. Mais quand même...


  • Commentaires

    1
    salut c pol
    Dimanche 15 Octobre à 16:09

    coeur

      • Dimanche 15 Octobre à 16:10
        Keur à toi aussi, Poléon !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :